G
départ

La période d’essai en restauration rapide

Lecture
3
min
Nathalie BALLAND
Nathalie BALLAND
Mis à jour le
26/12/2023
Accueil
>
Gérer ses équipes
>
La période d’essai en restauration rapide
Organisez vos équipes du planning à la paie avec Combo
Organisez votre personnel dans votre proxi et GMS avec Combo
Organisez votre personnel en point de vente avec Combo
Organisez votre personnel en pharmacie avec Combo
Organisez votre personnel en boulangerie avec Combo
Organisez votre personnel en restauration rapide avec Combo
Organisez votre personnel en hôtellerie-restauration avec Combo
Essayez gratuitement
Webinar - Comment attirer et fidéliser vos équipes en restauration ?
Voir le replay

Comme le prévoit le Code du travail, tout employeur est en droit de soumettre les salariés de son entreprise à une période d’essai. Cette disposition est également prévue par la convention collective de la restauration rapide. Que sont les éléments qui caractérisent cette période ? Quelle est la durée de la période d’essai en restauration rapide ? Est-il obligatoire de formaliser cette période avec un document RH spécifique ? Chez Combo, on répond à toutes vos questions sur la période d’essai en restauration rapide !

Qu’est-ce qu’une période d’essai ?

Une période d’essai est une période durant laquelle l’employeur et le salarié sont en droit de rompre librement le contrat de travail qui les lie ; aucune procédure particulière ne doit alors être respectée, excepté un éventuel délai de prévenance.  

- Pour les employeurs, cette disposition permet: 

  • d’évaluer les compétences du salarié et sa faculté à accomplir les tâches de son poste de travail
  • de vérifier qu’il est en mesure de s’intégrer à son nouvel environnement professionnel. 

- Pour les salariés, la période d’essai est l’occasion de voir si leur nouvel emploi peut correspondre à leurs attentes. 

Quand commence la période d’essai ?

La période d’essai démarre au 1er jour de l’exécution du contrat de travail. Le contrat de travail (ou la lettre d’embauche) mentionne sa durée, et peut également prévoir une période d’essai plus courte que celle prévue par la convention collective et le code du travail. 

La période d’essai doit-elle faire l’objet d’un document spécifique ?

Il n’est pas nécessaire de créer un document spécifique pour formaliser la période d’essai; en revanche, cette dernière doit obligatoirement être mentionnée lors de la rédaction du contrat de travail. Attention donc ! Si le contrat de travail ne mentionne pas la période d’essai, elle ne peut pas avoir lieu (article L. 1221-23 du code du travail).

Bon à savoir : la période d’essai se décompte en jours calendaires, et non en jours travaillés.

Restauration rapide : quelle est la durée de la période d’essai prévue par la convention collective ?

Selon les dispositions de la Convention Collective Nationale de la Restauration rapide en vigueur, la durée maximale de la période d’essai, pour un salarié en CDI, dépend de sa catégorie professionnelle. 

Quelle est la durée de la période d’essai en restauration rapide selon le Code du travail ?

Depuis le 1er juillet 2009, l’article L 1221-19 du Code du travail prévoit, pour les entreprises de la restauration rapide, des durées maximales différentes de celles de la convention collective. 

Conclusion : un agent de maîtrise ou un cadre de la restauration rapide pourra donc effectuer une période d’essai plus courte que celle qui est prévue à l’origine par sa convention.

En tout état de cause, la période d’essai peut être plus courte que celle prévue par le Code du travail si elle est spécifiée dans le contrat de travail ou la lettre d’embauche (article L. 1221-22 du code du travail). En revanche, elle ne pourra pas être plus longue, même si le salarié est d’accord.

Rupture de la période d’essai : quel est le délai de prévenance à respecter ?

L’employeur comme le salarié peuvent rompre à tout moment le contrat de travail au cours de la période d’essai (l’entreprise n’aura pas à verser d’indemnités de licenciement). Dans l’application, un délai de prévenance doit toutefois être respecté si la durée de la période d’essai est supérieure à deux mois ; dans ce cas-là, l’employeur a l’obligation de prévenir le salarié au moins 8 jours à l’avance, comme le précise l’Article 9 de la convention de la restauration rapide.

Quels sont les risques si le délai de prévenance n’est pas respecté ?

En cas de non-respect du délai de prévenance, l’employeur devra verser une indemnité compensatrice correspondant au montant du salaire que l’employé aurait dû percevoir jusqu'au terme de ce délai, sans que cela ait pour effet de prolonger la durée de la période d’essai HCR, pharmacie, retail...

Quid de la période d’essai d’un salarié en CDD ?

Vous pouvez tout à fait prévoir une période d’essai pour un contrat à durée déterminée.
Le code du travail prévoit de calculer la durée de la période d’essai en fonction de la durée du contrat :

  • Un jour par semaine dans une limite de 2 semaines si le contrat ne dépasse pas 6 mois.
  • Un mois pour un contrat de plus de 6 mois.

La période d’essai peut-elle être renouvelée ? 

Dans le secteur de la restauration rapide, il n’est pas possible de renouveler une période d’essai, quel que soit le type de contrat de travail. Certains autres secteur autorisent toutefois le renouvellement ; il est alors parfois nécessaire de réaliser un avenant au contrat de travail. 

Pour en savoir plus, n’hésitez pas à consulter le site de la Snarr, le Syndicat national de l’alimentation et de la restauration rapide. Découvrez également sur le blog Combo le guide des entreprises de la restauration rapide et faites une demande de démo en ligne pour découvrir les fonctionnalités avantageuses de notre logiciel de gestion RH !

Partager