G
Fast food

Les étapes clés pour ouvrir un fast food 

Lecture
7
min
Combo HR
Combo HR
Mis à jour le
17/7/2023
Accueil
>
Optimiser son activité
>
Les étapes clés pour ouvrir un fast food 
Organisez vos équipes du planning à la paie avec Combo
Organisez votre personnel dans votre proxi et GMS avec Combo
Organisez votre personnel en point de vente avec Combo
Organisez votre personnel en pharmacie avec Combo
Organisez votre personnel en boulangerie avec Combo
Organisez votre personnel en restauration rapide avec Combo
Organisez votre personnel en hôtellerie-restauration avec Combo
Essayez gratuitement

Le marché de la restauration rapide est en constante évolution en France avec une concurrence de plus en plus forte aux concepts originaux et qualitatifs. Bien que les burgers et sandwichs soient souvent associés aux fast-foods, il y a aujourd’hui de nombreuses autres options pour attirer une clientèle variée.

Mais avant de se lancer, il est important de se poser les bonnes questions : quel statut juridique choisir pour son fast-food ? Comment trouver l'emplacement idéal ? Quelles formations sont obligatoires pour gérer efficacement son établissement de restauration rapide ?

Dans cet article, Combo vous partage toutes les étapes nécessaires pour ouvrir votre fast-food dans les meilleures conditions possibles et réussir votre entreprise.

De quelles compétences avez-vous besoin pour ouvrir un fast-food ? 


Pas besoin de diplôme pour ouvrir un fast-food, mais il est crucial d'acquérir des compétences essentielles en gestion et en comptabilité pour maintenir votre entreprise à flot. L'hygiène alimentaire est également primordiale et une formation est nécessaire pour respecter les normes et réglementations en matière de sécurité alimentaire. Il est également important de posséder des compétences en communication et en résolution de problèmes pour gérer les plaintes des clients et maintenir une ambiance de travail positive. 


5 étapes clés pour ouvrir un fast-food 

1. Trouver un concept innovant 

Le concept de fast food ne se limite plus seulement aux traditionnels burgers et snacks. Il offre désormais une grande variété de choix pour toucher une clientèle toujours plus diversifiée. Que vous soyez passionné par les sandwichs, les frites, les churros ou autre, vous pouvez créer un concept qui correspond à votre savoir-faire et à vos envies tout en étant adapté à la restauration rapide.

Pour cela, il est important de réfléchir à trois aspects clés de votre concept :

  • Le temps de préparation, cuisson et consommation de vos plats 
  • Le transport de vos préparations pour la vente à emporter 
  • Comment vos produits seront-ils consommés, uniquement sur place, uniquement à emporter, ou les deux ?

2. Dresser un business plan solide

Pour maximiser vos chances de réussite et profiter des opportunités de croissance qu'offre le secteur de la restauration rapide, il est crucial de bien préparer votre projet en amont. La création d'un business plan solide pour votre fast food est une étape incontournable qui vous permettra de structurer vos idées, de définir votre stratégie et d'analyser les risques et les opportunités liés à votre entreprise. Zoom sur ses trois étapes principales : 

Réaliser une étude de marché

Si vous envisagez d'ouvrir un fast-food, réalisez une étude de marché pour comprendre le secteur dans lequel vous souhaitez opérer. Assurez-vous que votre restaurant offrira une expérience unique pour attirer les clients et ne pas se lancer dans un marché déjà saturé. 

Faites un comparatif de l’offre et concepts existants sur votre secteur, des tendances du marché, ainsi que la communication, la clientèle et les technologies utilisées par vos concurrents. Passez au peigne fin les avis en ligne et testez les produits de vos concurrents pour mieux comprendre leur offre. 

Définir le statut juridique 

Ensuite il faudra définir le statut juridique de votre entreprise. Le bon statut dépendra de votre situation et objectifs en tant qu'entrepreneur dans l'industrie de la restauration :

Si vous souhaitez être le seul propriétaire et gestionnaire de votre restaurant, vous pouvez opter pour le statut d'auto-entrepreneur. Pour une entreprise individuelle avec un propriétaire unique, une SASU ou une EURL sont également des options possibles. Si vous prévoyez d'ouvrir votre restaurant avec plusieurs partenaires ou actionnaires, la SARL ou la SAS pourraient mieux convenir.

Etablir les prévisions financières et le financement

Il n’y a pas de bon business plan sans bonnes prévisions financières ! Dans votre arsenal, vous aurez besoin d’un compte de résultat prévisionnel, un bilan prévisionnel, un tableau de financement, un tableau des investissements, le calcul du besoin en fonds de roulement et le calcul du seuil de rentabilité

Avec ces infos, vous déterminerez si votre projet est rentable et solide financièrement. 

Côté financement, il est recommandé d'avoir un apport personnel d'au moins 30% du coût total d'investissement pour montrer votre engagement dans le projet. Mais d’autres options sont possibles comme solliciter un crédit bancaire ou de considérer un financement participatif via le crowdfunding pour collecter des fonds auprès de votre communauté.

Il est également conseillé d'explorer les différentes aides financières proposées par l'État pour soutenir les entrepreneurs, telles que le NACRE ou le FGIF. Ces programmes offrent des prêts à taux avantageux ou des subventions pour aider les entrepreneurs à démarrer leur entreprise et à surmonter les obstacles financiers.

{{ebook-restaurant-talents="https://combohr.com/fr/style-guide"}}


3. Dresser un plan marketing

L’offre

Pour élaborer la meilleure stratégie marketing pour votre restaurant, vous devez tout d'abord définir les spécificités de votre offre, comme votre positionnement (spécialisation vs généraliste), le parcours client et l'expérience que vous souhaitez offrir.

Le prix

La fixation des prix pour vos plats doit tenir compte d'un certain nombre de facteurs à la fois internes et externes à votre entreprise.

Parmi les facteurs internes, il est essentiel de prendre en compte : 

  • Le coût de revient de vos plats
  • Votre objectif de rentabilité
  • Votre positionnement sur le marché 

Mais attention, les facteurs externes sont également cruciaux pour déterminer le prix de vos plats. Ils incluent : 

  • La concurrence
  • La part de marché que vous visez
  • Les frais de transport et de distribution
  • Le pouvoir d'achat des consommateurs ciblés

En tenant compte de ces facteurs, vous pouvez élaborer une stratégie de tarification efficace qui vous permettra de réaliser vos objectifs commerciaux tout en répondant aux besoins et attentes de vos clients.

La communication

La communication est l'un des éléments clés pour booster la notoriété de votre restaurant et attirer de nouveaux clients. Pour cela, il est important de l'aborder de manière réfléchie et cohérente avec le positionnement de votre restaurant et votre public cible. Cela implique de veiller à ce que le ton, le style et les canaux de communication soient adaptés à votre audience et reflètent les valeurs de votre entreprise.

En plus des supports traditionnels tels que les flyers et les affiches, il est crucial d'exploiter les canaux de communication digitaux tels que les réseaux sociaux, les publicités Facebook, vos avis google ou encore votre site internet. En utilisant ces outils de manière stratégique, vous pouvez toucher un public plus large et plus diversifié, renforcer votre image de marque et interagir directement avec vos clients.

La distribution

Pour réussir dans le secteur de la restauration rapide, il est crucial de proposer une offre adaptée à vos clients. Cela implique de réfléchir à la manière dont vous allez distribuer vos plats. Vous pouvez offrir le click and collect pour permettre à vos clients de commander en ligne et de récupérer leur commande rapidement et facilement. 

Vous pouvez également proposer un service de livraison pour leur offrir plus de flexibilité et de commodité. Restez flexible et adaptez-vous aux évolutions du marché pour assurer la croissance de votre entreprise.

4. Respecter les obligations légales pour ouvrir un fast-food

Si vous avez l'intention d'ouvrir un fast-food, il y a plusieurs obligations que vous devez respecter pour garantir la sécurité et la satisfaction de vos clients.

Formation en hygiène obligatoire

Avant d'ouvrir un fast-food, vous devez obligatoirement avoir quelqu'un dans votre équipe qui a suivi la formation HACCP. Cette formation est essentielle pour garantir la sécurité alimentaire de vos clients. Seules les personnes ayant déjà un diplôme HACCP ou ayant travaillé pendant 3 ans dans la restauration sont exemptées de cette obligation.

Respect des normes de sécurité et d'accessibilité

Pour respecter ces normes, il vous sera demandé de suivre une formation d'une journée pour apprendre les gestes et les protocoles de sécurité en cas d'incident dans votre établissement.

Affichage des prix et des horaires

Zoom sur les différents affichages obligatoires au sein de votre fast-food : 

Les affichages obligatoires à l’égard de vos clients
  • La liste des allergènes
  • L’origine des viandes 
  • L'interdiction de fumer 
  • Le prix net 
  • Les horaires 
  • La protection des mineurs (uniquement si vous servez de l’alcool)
  • Le règlement sanitaire départemental 
Les affichages obligatoires à l’égard de vos employés 

En plus du planning, d’autres informations doivent obligatoirement être affichées au sein de votre fast-food, à savoir : 

  • L'adresse et les coordonnées de l'inspecteur du travail 
  • L'adresse et les coordonnées la médecine du travail
  • Les consignes de sécurité et d'incendie
  • Le numéro d’appel des services de secours d’urgence 
  • Les articles du Code pénal relatifs au harcèlement moral et sexuel 
  • L’interdiction de fumer 
  • Le document unique d'évaluation des risques professionnels

L’immatriculation de votre fast-food

Pour mettre en place votre projet de restaurant, il est primordial de suivre certaines formalités administratives, notamment l'immatriculation de votre entreprise. Cela implique la déclaration de l'existence et de l'activité de votre restaurant auprès du Registre du Commerce et des Sociétés, qui vous octroiera un numéro Siren et un Kbis. Il est également important de déclarer votre activité et l'identité de votre restaurant à la mairie de votre lieu de rattachement au moins 15 jours avant l'ouverture. Cette démarche vous permettra d'obtenir les autorisations nécessaires pour démarrer votre activité en toute légalité.

La vente de boissons alcoolisées 

Si vous envisagez de proposer des boissons alcoolisées dans votre restaurant, sachez que vous devez vous conformer à certaines réglementations. Tout d'abord, vous devrez remplir le Formulaire Cerfa 11542*05. En fonction de votre situation et de votre établissement, il se peut que vous ayez besoin d'autres formulaires ou autorisations.

Ensuite, vous devrez suivre une formation obligatoire de 20 heures afin d'obtenir votre licence professionnelle, également appelée permis d'exploitation. Cette formation porte sur les règles et les obligations liées à la vente d'alcool, ainsi que sur la prévention de l'alcoolisme et de la conduite en état d'ivresse.

Diffuser de la musique

Si vous souhaitez diffuser de la musique dans votre restaurant, vous devez vous acquitter des droits d'auteur auprès de la Sacem. Le montant de ces droits dépendra de votre activité et de la taille de votre établissement.

Bon à savoir : Si ce n’est pas encore fait et bien qu'il ne soit pas obligatoire, il est recommandé de suivre un stage d'observation pour mieux comprendre la gestion, l'organisation et les tâches quotidiennes d'un fast-food. Cette expérience vous permettra d'avoir un aperçu des coulisses de la restauration rapide et de déterminer si ce secteur est fait pour vous.

5. Budgétiser les dépenses

Tout d'abord, il est important de considérer les frais de création, tels que la rédaction des statuts juridiques, les frais d'immatriculation, les frais d'agence immobilière ou encore la caution à verser si vous louez un local.

Ensuite, il convient de prévoir les charges d'exploitation qui se répartissent en plusieurs postes :

  • Les achats de denrées alimentaires et de boissons ;
  • Les charges énergétiques (gaz, électricité, eau) ; 
  • Les frais de communication et de publicité ; 
  • Les charges annexes comme l'abonnement téléphonique, les assurances, le matériel de cuisine, les frais d’aménagement des locaux etc ; 
  • La masse salariale, qui comprend les salaires et les cotisations sociales, est également un poste de dépenses important à ne pas négliger.

Il ne faut pas non plus oublier les charges financières, telles que les intérêts d'emprunts. 

Enfin, il est fortement conseillé de prévoir une provision pour les charges exceptionnelles telles que les amendes ou les catastrophes naturelles.

6. Gérer vos équipes dans les règles de l’art

La gestion d'un fast-food est un travail d’équipe complexe, qui requiert une coordination minutieuse entre une multitude d'employés permanents, temporaires, saisonniers et extras. Pour vous orienter au mieux, voici quelques points RH à garder en tête : 

Le planning en restauration rapide 

Une bonne organisation du planning est essentielle pour maximiser les performances de l'équipe et minimiser les coûts de main-d'œuvre. Voici les quatre étapes clés pour une organisation de planning efficace :

  • Dresser une liste exhaustive de toutes les tâches à effectuer dans l'établissement. Cette liste permettra de déterminer les compétences et les aptitudes requises pour chaque poste.
  • Une fois que les tâches ont été identifiées, il est temps de rédiger les fiches de poste. Ces documents permettront aux employés de comprendre clairement leurs responsabilités et leurs objectifs.
  • Il est ensuite crucial d'établir les horaires en avance pour éviter les conflits d'emploi du temps et pour que les employés puissent planifier leur vie personnelle en conséquence. 
  • Enfin, l'utilisation d'un logiciel de planification du personnel tels que Combo peut grandement faciliter la gestion des ressources humaines de votre fast-food. Ces outils permettent de créer des plannings rapidement et facilement tout en suivant les heures travaillées de vos employés grâce à la pointeuse digitale
Quand afficher le planning de vos employés ? 

En tant qu'employeur, vous êtes tenu d’afficher le planning de vos employés au moins 15 jours avant le début de la période couverte.

Bon à savoir : la législation prévue par le Code du travail et le Code pénal vous impose d’afficher le planning de vos employés dans votre fast-food. 

Le temps de pause

Le rythme effréné de la restauration rapide complique souvent la gestion des temps de pause de vos employés … Mais que dit la loi ?  

Si le temps de travail dépasse les 6 heures, alors vos salariés ont le droit à une pause minimale de 20 minutes consécutives. En revanche, si le temps de travail est inférieur à 6 heures, vous n’êtes pas tenu d’accorder une pause à vos employés. 

Gestion des congés 

Les salariés de la restauration rapide ont-ils droit à des congés payés ? 

La réponse est oui ! Ils bénéficient de 2,5 jours ouvrables par mois de travail effectif chez le même employeur, pour une durée totale maximale de 30 jours ouvrables par an, soit l'équivalent de 5 semaines. Les employés à temps partiel ont également droit à des congés payés, calculés sur la base de 2,5 jours ouvrables par mois pendant la période de référence, qui va du 1er juin de l'année N-1 au 31 mai de l'année N. Quant à la période de prise des congés payés, elle est fixée entre le 1er mai et le 31 octobre de chaque année, avec une limite de 24 jours ouvrables en une seule fois.

Les jours fériés

En restauration rapide, les salariés ayant au moins 10 mois d'ancienneté peuvent bénéficier de leurs jours fériés sans tracas. Si un salarié travaille un jour férié ou est en repos hebdomadaire ce jour-là, alors il sera soit rémunéré, soit compensé par un jour de repos ultérieur. 

Vous êtes sur le point d’ouvrir un fast-food et souhaitez simplifier la gestion des ressources humaines de vos équipes ? Optez pour notre logiciel RH tout-en-un ! De la gestion du planning à la paie, en passant par le suivi des ratios, Combo vous aide à organiser vos équipes d’un main de maître. Demandez une démo pour en savoir plus !


Partager