Restaurant digitalisé

Digitalisez votre restaurant en 2023

Lecture
5
min
Accueil
>
Optimiser son activité
>
Digitalisez votre restaurant en 2023
Julie Saurat
Julie Saurat
Posté le
20/1/2023
Partager

Essayer Combo

Passer à l'action

Après deux années marquées par la pandémie, la reprise pour les restaurateurs s’est faite sous le signe de la digitalisation de leur établissement. Menus et commandes digitalisés, réservation en ligne, paiement à table, les opportunités sont nombreuses pour les restaurateurs comme pour les clients. Être un « restaurateur connecté » en 2023, ça ressemble à quoi ?

Créer un site internet pour son établissement

À l’heure où la plupart des clients cherchent un restaurant sur internet et non plus directement dans la rue, il est primordial pour un établissement de disposer d’un site vitrine qui incite les clients à le choisir lui plutôt qu’un autre. La première étape du processus de création de son site internet va consister en l’achat du nom de domaine, c’est-à-dire de l’adresse internet à laquelle il pourra être trouvé par les internautes. On conseille aux restaurateurs de choisir le nom de domaine pour leur établissement en tenant compte des critères suivants :

  • Utiliser directement le nom de son restaurant
  • Sinon utiliser des mots-clés stratégiques du secteur comme « restaurant », « brunch », « pizza »
  • Privilégier les URL courtes, qui seront plus faciles à retenir
  • Faciliter la lecture grâce à une orthographe simplifiée et l’ajout de tirets dans le cas de mots composés
  • S’assurer de la disponibilité du domaine souhaité et éviter les noms de marque protégés (pour cela consulter le site de l’INPI)
  • Choisir une extension généraliste (.net, .fr, .com) ou plus ciblée (.bordeaux)

Particulièrement dans le secteur de la restauration, on peut envisager une extension ou TLD ciblant la zone géographique de son établissement comme .paris ou son secteur d’activité avec .restaurant. Ces dernières présentent l’avantage de garder une url courte en intégrant le mot clé directement dans l’extension. Pour ce qui est des coûts d’achat du nom de domaine, ils seront à combiner avec ceux de la formule d’hébergement choisie, ce qui nous amène à la deuxième étape clé dans la création de son site.

L’hébergement web a pour objectif d’assurer la mise à disposition d’un espace de stockage sur le web et d’un serveur web et de faire le lien entre le nom de domaine et l’espace web, rendant ainsi le site accessible aux internautes du monde entier, et ce à toute heure du jour ou de la nuit. Les tarifs des formules d’hébergement varient selon les fournisseurs, les données techniques comprises dans l’offre (vitesse, puissance de la base de données, volume de stockage) et les suppléments qu’elles incluent comme l’assistance technique, le support PHP ou encore le certificat SSL.

Proposer des services en ligne

Gérer votre restaurant grâce aux outils digitaux, c'est possible

Disposer d’un site internet pour son restaurant va non seulement rendre son offre plus visible mais va également considérablement élargir les possibilités en termes de prestations et de services. Par exemple, publier sa carte de menus en ligne va permettre de proposer de nouvelles options comme la réservation de plats à se faire livrer chez soi ou à venir récupérer sur place. Le retrait de commandes en restaurant, aussi appelé « Click and Collect », est un concept hybride qui a pris son essor durant la pandémie et qui présente l’avantage de fidéliser les clients, en alliant facilité d’achat et interaction humaine. 

Parmi les fonctionnalités en ligne que l’on peut proposer, on retrouve les indispensables suivants :

  • Commande en ligne
  • Réservation de table en ligne
  • Possibilité de laisser un avis ou un commentaire 
  • Possibilité de rejoindre les autres canaux de communication (réseaux sociaux)

La prise de réservation en ligne est une fonctionnalité à ne pas négliger, puisqu’elle permet d’enregistrer de nouvelles réservations même en dehors des horaires d’ouverture et donc d’optimiser ses chances de faire salle pleine. Elle présente par ailleurs une plus grande facilité d’utilisation pour les clients non francophones. Combinée à l’envoi de notifications automatiques par SMS ou email aux clients pour leur rappeler leur réservation, elle augmente les chances que les clients se présentent réellement en salle à la date réservée.

Être actif sur les réseaux

Les réseaux sociaux, votre arme de recrutement

Pour faire exister son restaurant au-delà de ses murs, il est primordial en 2023 de garder le contact et de communiquer avec ses clients, notamment via les réseaux sociaux. Facebook, Instagram, plus récemment TikTok, sont des canaux de communication qui permettent de promouvoir ses contenus à travers des formats très différents, allant des photos aux clips vidéo en passant par le storytelling. Libeo et Food Service Vision ont montré lors d’une étude commune de 2022 que sur 367 établissements de restauration interrogés, 95% sont présents sur les réseaux sociaux et 93% consultent les avis de leurs clients et les incitent à en laisser. Les internautes se tournent en effet massivement vers ces réseaux pour consulter les appréciations d’autres clients avant de procéder à une réservation. Il convient donc de soigner sa présence en ligne au-delà de son propre site, en veillant à ce que ses informations soient bien actuelles et identiques sur tous les canaux et parallèlement à se faire une place sur les sites d’avis et de conseils les plus populaires comme Tripadvisor, sur lequel il est d’ailleurs possible de créer sa propre page établissement.

Faire entrer le digital en salle

La numérisation des menus est également devenue une réalité dans les salles de restaurant, où les classiques cartes de menu papier ont été remplacées par des cartes digitales accessibles depuis un QR-code à photographier avec son smartphone.

En plus de mieux respecter les mesures d’hygiène toujours en vigueur depuis la pandémie, ces cartes digitales représentent un réel gain de temps pour les serveurs, qui n’ont plus à faire passer les cartes imprimées de table en table, tout comme pour les clients, qui bénéficient d’un accès au menu dès leur arrivée. Par ailleurs, les erreurs manuelles dans la prise de commande sont ainsi évitées et la commande est directement transmise en cuisine et synchronisée avec la caisse.

Et puisque l’on en est rendu à parler d’addition, la tendance croissante du paiement mobile a également fait son entrée dans le monde de la restauration. On peut désormais payer avec son smartphone dans de nombreux restaurants, parfois directement à table, ce qui évite les files d’attente en caisse et assure une meilleure rotation des tables. Sunday, Easy Pay, les applications de paiement mobile se divisent déjà le marché en proposant des options visant à simplifier le partage de l’addition et à raccourcir le temps de paiement, avantages dont profitent le personnel de service comme les clients. 

Enfin, dernière astuce, le « data clients », dont le secteur de l’hôtellerie-restauration aurait bien tort de se priver. Les restaurants ont maintenant la possibilité de rassembler une multitude d’informations sur les clients et leurs pratiques : panier moyen, habitudes de commande comme le jour et l’heure, plats préférés, fréquence des visites. Bien connaître les habitudes de ses clients, c’est s’assurer de répondre à leurs attentes de façon personnalisée et ce faisant leur donner l’envie de partager cette expérience agréable sur les réseaux, la double récompense ! 

Ces articles pourraient vous intéresser

A retenir

A retenir

A retenir

Digitalisez votre restaurant en 2023