Prime, indemnités... comment calculer son ancienneté en restauration ?

Lecture
2
min
Accueil
>
Gérer sa paie
>
Prime, indemnités... comment calculer son ancienneté en restauration ?
Nathalie BALLAND
Nathalie BALLAND
Posté le
28/3/2023

Organisez vos équipes du planning à la paie avec Combo

Organisez votre personnel en hôtellerie-restauration avec Combo

Organisez votre personnel en restauration rapide avec Combo

Organisez votre personnel en boulangerie avec Combo

Organisez votre personnel en distribution alimentaire avec Combo

Organisez votre personnel en pharmacie avec Combo

Organisez votre personnel en point de vente avec Combo

Essayez gratuitement
Partager

L’ancienneté, c’est la durée du travail effectué auprès du même employeur de manière ininterrompue. Quel impact sur la gestion de la paie ? Comment la calculer ? Réponse 2min avec Combo.

Comment la calculer ?

L’ancienneté démarre à compter de la date d’entrée du premier contrat.
Dans les HCR, les contrats de travail à caractère saisonnier successifs sont cumulés pour calculer l’ancienneté.

Quels sont les autres paramètres pris en compte pour son calcul ?

  • Les congés maternité, les accidents du travail, les congés individuels de formation sont pris en compte dans leur totalité pour calculer l’ancienneté
  • Les congés parentaux, ou les congés de présence parentale, sont pris en compte pour moitié.
  • Les stages de plus de deux mois, s’ils débouchent sur une embauche, sont pris en compte dans leur totalité.

Quels sont les paramètres qui ne le sont pas ?

  • Les congés maladie, y compris ceux liés aux accidents de trajet.
  • Les congés sabbatiques ou sans solde.
  • Les journées de grève.

A quoi ça sert de la calculer avec précision ?

Dans les HCR, seuls les salariés bénéficiant d’un an d’ancienneté ont droit aux 10 jours fériés, en plus du 1er mai. Il est donc intéressant de connaître son ancienneté.

En cas d’absence pour maladie ou accident, le code du travail, quant à lui, prévoit une indemnisation complémentaire à l’allocation journalière pour les salariés ayant un an d’ancienneté : 90 % de leur rémunération brute les 30 premiers jours, 66 % les 30 jours suivants. Idem, il est préférable, dans ce cas, de connaître son ancienneté.

Un employeur peut également être amené à calculer l’ancienneté pour déterminer une indemnité de licenciement ou une indemnité de départ à la retraite.

Il faut donc bien rassembler tous ses éléments variables de paie pour avoir une gestion de la paie fiable et sans erreurs.

Qu'en est-il de la prime d'ancienneté en restauration ?

Sachez que le code du travail n’impose pas le paiement d’une prime d’ancienneté.

Sa mise en place peut dépendre du contrat de travail ou relever d’un usage. Certaines conventions collectives peuvent aussi l’octroyer, mais ce n’est pas le cas de celle des HCR.

Néanmoins, une prime est un bon moyen de fidéliser et de récompenser ses employés. Si vous souhaitez vous lancer, sachez qu’elle consiste à appliquer un pourcentage sur le salaire minimum conventionnel d’un salarié, ou à appliquer un forfait, à partir, souvent, de 3 ans d’ancienneté. A bon entendeur !

{{ebook-ratio-restaurant="https://combohr.com/fr/style-guide"}}


Ces articles pourraient vous intéresser

A retenir

A retenir

A retenir

Prime, indemnités... comment calculer son ancienneté en restauration ?