Ouvrir un magasin de vêtements en 2022 : les 7 étapes à suivre

Ouvrir un magasin de vêtements en 2022 : les 7 étapes à suivre

Lecture
8
min
Accueil
>
Optimiser son activité
>
Ouvrir un magasin de vêtements en 2022 : les 7 étapes à suivre
Elise Loureiro
Elise Loureiro
Posté le
3/11/2022
Partager

Essayer Combo

Passer à l'action

Vous souhaitez ouvrir un magasin de vêtements et vous avez besoin de connaître toutes les démarches à effectuer en amont pour bien démarrer ? Découvrez tous nos conseils et améliorez la gestion de votre projet et simplifier l’organisation du planning de votre magasin de vêtements.

Concevoir son projet d’ouverture de magasin de vêtement en 7 étapes

Etape 1 : Faire une étude de marché

Avant de vous lancer, il est impératif de prendre le temps nécessaire pour réfléchir précisément à votre cible, ses désirs et ses besoins. N’oubliez pas d’étudier aussi vos concurrents pour travailler sur votre positionnement et votre concept afin de définir tous les éléments qui rendront votre magasin de vêtement le plus attractif possible auprès de votre future clientèle.

Pour cela, renseignez-vous avec précision sur les habitudes d’achat et les différents modes de consommation de votre clientèle pour définir quels sont les vêtements que vos futurs clients pourraient aimer, où ils se rendent pour les acheter... Détaillez le budget moyen et les périodes de la journée, de la semaine et de l’année où votre client potentiel est le plus susceptible de venir dans votre future boutique de vêtements.

Vous pouvez créer un questionnaire personnalisé et le soumettre directement à un échantillon représentatif de votre cible pour obtenir de précieuses informations sur elle. Croisez et complétez enfin vos données avec les statistiques de l’INSEE concernant votre secteur d’activité.

Un autre outil intéressant pour mieux représenter votre clientèle est le “persona”. Il s’agit d’imaginer un profil type de client et d’en faire un portrait complet présentant toutes ses caractéristiques, ses goûts et ses habitudes d’achat. A chaque moment de réflexion, ce persona vous aidera à prendre les bonnes décisions, en vous permettant de se mettre à la place de votre clientèle.

Prenez aussi le temps de comparer les articles que vous aimeriez vendre avec ceux que propose déjà la concurrence. N’oubliez pas de tenir compte des boutiques en ligne qui constituent une part non négligeable des achats réalisés par les consommateurs.

Une fois toutes ces informations collectées, vous allez pouvoir définir votre positionnement global :

  • le type de produits que vous souhaitez vendre (qualitatif, économique, seconde main) ;
  • les services exclusifs que vous proposerez pour vous démarquer de la concurrence ;
  • l’implantation de votre boutique et son ambiance décorative ;
  • vos horaires d’ouverture.

Etape 2 : Etablir un business plan

Cette étape est très importante pour la viabilité de votre projet et l’obtention de votre prêt si nécessaire. Elle conditionnera l’ouverture de votre magasin de vêtements. C’est en effet grâce à la rédaction de ce “business plan” que vous allez pouvoir valider votre capacité de financement et vos besoins d’emprunt pour réaliser vos investissements de départ et anticiper toutes les charges à prévoir (pour évaluer votre BFR “Besoin en Fonds de Roulement”).

Vous allez aussi pouvoir fixer vos objectifs commerciaux et définir votre seuil de rentabilité à partir duquel votre activité réalisera suffisamment de bénéfices. Une fois bien rédigé, vous devrez le présenter à tous les partenaires et financeurs potentiels de votre projet.

Plus tard, il sera aussi un bon outil de pilotage de votre activité, notamment pour comparer vos prévisions avec vos réalisations ou encore pour adapter ou faire évoluer votre stratégie par rapport à vos objectifs initiaux.

Etape 3 : Quel statut juridique choisir ?

Le choix du statut juridique de votre entreprise repose sur plusieurs facteurs à examiner :

  • vos capacités et besoins de financement, le chiffre d’affaire prévisionnel, la valeur de vos stocks et le montant que vous souhaitez vous verser ;
  • le nombre d’associés ou de salariés de l’entreprise, le type de rémunération que vous souhaitez vous verser (salaires ou dividendes), les évolutions à venir (création de plusieurs boutiques à termes) ;
  • votre situation familiale (conjoint collaborateur ou salarié, protection du patrimoine personnel, etc.).

Les statuts types “entreprise individuelle” ou “micro-entreprise” ne sont pas recommandés pour ce type d’activité, en raison des investissements importants à prévoir et du chiffre d'affaires à générer pour rendre votre entreprise rentable. Les statuts les plus courants parmi les créateurs dans le secteur de l’habillement sont :

  • la SARL (Société à responsabilité limitée). Ce statut implique d’avoir deux associés minimum, l’avantage est que les biens personnels sont préservés en cas de faillite ;
  • l’EURL (Entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée) est adapté lorsqu’il y a un seul associé qui est aussi le gérant de l’affaire, ce statut offre les mêmes avantages que la SARL ;
  • la SAS (Société à actions simplifiées) implique deux associés minimum, ce statut est idéal pour ceux qui n’ont pas constitué de capital social suffisant pour accéder aux montants minimum des autres statuts et pour les entrepreneurs qui souhaitent avoir le plus de souplesse administrative possible ;
  • la SASU (Société à actions simplifiées unipersonnelle) est un statut identique au SAS excepté qu’elle permet d’avoir un associé unique.

N’hésitez pas à prendre conseil auprès d’un expert en droit ou en finance pour définir le statut juridique le plus adapté à votre situation personnelle.

Etape 4 : Préparer son financement

La somme de départ à investir dans l’ouverture d’une boutique de vêtement est relativement importante. Pour cela, vous devez anticiper tous les frais tels que :

  • l’immatriculation de votre entreprise ;
  • l’achat ou la location d’un local (ou bien la reprise d’un fond de commerce) ;
  • les travaux d’aménagement et la décoration de la boutique ;
  • l’achat de stock en comparant au préalable les tarifs pratiqués par les différents fournisseurs ;
  • le matériel informatique ;
  • les investissements en communication, publicité et prospection ;
  • la trésorerie de départ (votre apport) pour couvrir les premières charges de fonctionnement ;
  • Si vous souhaitez devenir franchisé, pensez au coût des droits d’entrée.

Toutes ces dépenses à prévoir doivent être répertoriées dans un prévisionnel, un document comptable indispensable pour vous aider dans la gestion de votre entreprise. Demandez conseil à un expert-comptable pour le préparer et calculer votre seuil de rentabilité et vos besoins en fonds de roulement.

Etape 5 : Préparer son plan marketing

Si vous n’ouvrez pas un magasin franchisé, l’élaboration d’un plan marketing efficace est une clé indispensable pour le succès de votre projet. Après avoir mené votre étude de marché et défini votre cible à l’aide d’un persona, il vous reste encore à analyser les tendances et le positionnement de vos concurrents pour choisir le vôtre. Veillez à prendre en compte les concurrents indirects, c’est-à-dire, ceux qui vendent des produits comparables aux vôtres tout en ayant diversifié leurs activités. Il faudra ensuite réfléchir à ce qui peut vous démarquer de la concurrence en travaillant sur :

  • votre offre ;
  • vos prix ;
  • vos services ;
  • l’expérience client que vous souhaitez leur offrir ;
  • les valeurs et l’image que vous souhaitez véhiculer à travers votre entreprise ;
  • votre merchandising ou encore l’emplacement de votre boutique.

Préparez aussi un plan de communication pour profiter de l’ouverture de votre boutique pour créer un événement spécifique, inviter la presse et vos futurs influenceurs. Soignez votre image sur les réseaux sociaux en choisissant les bons canaux et en postant régulièrement des informations et des photos sur votre activité et vos offres. Vous pouvez aussi créer un site internet pour renforcer votre notoriété et améliorer votre image. N’hésitez pas à vous faire accompagner par des agences digitales spécialisées pour optimiser votre retour sur investissement.

Etape 6 : Protéger son nom de marque

Que vous vendiez les vêtements d’une autre marque que celle que vous avez créée ou bien vos propres créations, la protection de vos produits et de votre enseigne est importante. Autant pour vos vêtements que pour votre enseigne, les démarches pour déposer vos marques et vos logos doivent être effectuées auprès de l’INPI. Cela vous permettra d’en avoir l’usage exclusif sur le territoire français sur une période de dix ans.

Etape 7 : Lancer votre magasin

Maintenant que toutes ces étapes préalables ont été menées, il vous reste encore une dernière ligne droite : ouvrir votre magasin de vêtements. Pour créer votre entreprise, vous devez :

- l’immatriculer auprès du Registre du commerce et des sociétés (RCS) ;

- trouver des financements ;

- rechercher un local ;

- signer vos baux ;

- procéder à tous les travaux nécessaires (aménagement, mise aux normes de sécurité et d’accessibilité, décoration) ;

- lancer vos actions de communication pour attirer vos premiers clients.

Quelles franchises choisir pour ouvrir un magasin d’habillement

Ouvrir une boutique de vêtements franchisée offre de nombreux avantages d’un point de vue stratégique et financier. En effet, l’investissement de départ est souvent moins onéreux selon la franchise et les gains souvent supérieurs.

De plus, cette option est la moins risquée puisqu’en vous affiliant à une marque, vous pouvez bénéficier de sa stratégie marketing, de ses moyens logistiques et de ses compétences en gestion d’entreprise.

En revanche, vous proposez les mêmes articles et les mêmes tarifs que toutes les autres franchises, ce qui peut être un avantage pour certains, excepté pour les créateurs de vêtements.

Pour devenir franchisé, vous devez signer un contrat avec l’enseigne de votre choix et vous acquitter d’un droit d’entrée et du paiement des royalties. Vous êtes ensuite accompagné par l’enseigne dans la création de votre boutique et vous pouvez même bénéficier de certaines formations internes.

Pour choisir votre franchise parmi toutes celles existantes dans le prêt-à-porter, choisissez d’abord celle qui vous proposent le type de produits qui vous intéresse le plus comme la mode enfant, femme, homme ou encore les robes de mariées.

Il faut aussi souligner que les droits d’entrée et l’apport personnel exigé varient beaucoup d’une enseigne à l’autre. Certaines franchises imposent quant à elles une surface de vente minimale, ce qui peut vous contraindre dans vos choix de locaux et d’implantation.

Toutefois, beaucoup d’enseignes recrutent des personnes désireuses d’ouvrir un nouveau point de vente dans l’hexagone. En fonction de là où vous souhaitez vous implanter, renseignez-vous pour savoir quelles sont celles qui sont prêtes à vous accompagner dans ce projet.

Ces articles pourraient vous intéresser

A retenir

A retenir

A retenir

Ouvrir un magasin de vêtements en 2022 : les 7 étapes à suivre